Bienvenu sur le site officiel de l'agence BENIN TOURISM. Appel/WhatsApp : +229 90068661 / Email : benintourisme3@gmail.com

20 avril 2022

Présentation de notre série Une semaine à pied sur les traces des esclaves du Bénin

Présentation de notre série Une semaine à pied sur les traces des esclaves du Bénin

0ffaa51_27879-qvkt52

 

Les indicateurs économiques, calculés loin des champs de maïs et de sorgho que nous traversons au lever du jour, ne disent pas autre chose. Au regard de son indice de développement humain, le Bénin se classe aujourd’hui au 173e rang mondial sur 194 pays recensés. Essentiellement tournée vers l’agriculture, son économie est en grande partie alimentée par le commerce informel avec le Nigeria, au point d’atteindre 20 % du PIB.

Dans les campagnes de l’ancien Dahomey, l’argent ne coule pas à flots, mais il irrigue largement les cultes et les mouvements religieux. En reprenant la piste sablonneuse, sur moins de 500 mètres, nous passons devant l’Eglise du christianisme céleste, l’Eglise d’évangélisation du Christ au monde et l’église évangélique Union renaissance d’hommes en Christ.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net


15 mars 2022

Tourisme balnéaire


Tourisme balnéaire

Beach_of_Ouidah_Benin

Plage_de_Grand-Popo_(3)

 

Doté d'un climat chaud, avec une amplitude thermique réduite, le Bénin dispose d'environ 120 kilomètres de côtes en bordure de l'océan Atlantique, dont une quarantaine de kilomètres de plages de sable fin souvent bordées de cocotiers. Les plus prisées sont celles de Cotonou (Fidjrossè), Grand-Popo et Ouidah (Djegbadji)2. Ces stations balnéaires sont proches à la fois de l'aéroport international et de nombre de sites touristiques.

Cependant le littoral est menacé d'érosion en de multiples endroits15et la mer est parfois dangereuse du fait des courants d'arrachement16. Quelques spots de surf, à Cotonou (La Méduse) et Ouidah, jouissent pourtant d'une certaine notoriété auprès des connaisseurs17.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

Tourisme lacustre

Tourisme lacustre

Ganvié-Transport_de_marchandises

Image_Culture_au_Bénin

 

Surnommée la « Venise de l'Afrique », la cité lacustre de Ganvié, sur le lac Nokoué, constitue la première destination touristique du pays et attire chaque année des milliers de visiteurs18. Dans le cadre du projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié19 » – l'un des axes prioritaires de la nouvelle politique en matière de tourisme –, un important processus de réhabilitation et de rénovation devrait permettre d'obtenir l'inscription de la localité sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, alors qu'elle ne figure pour le moment que sur la liste indicative (1996)20.
D'autres localités relèvent de l'habitat lacustre au Bas-Bénin, dans les marais de la Sô et de l'Ouémé, par exemple à Sô-Ava, Sô-Tchanhoué, Sô-Zouko, Vekky ou aux Aguégués21, mais ces sites sont moins fréquentés.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

 

Kandi

Kandi

Place_Éléphant_(vue_de_face)_(Place_Ville_Franche-sur-Saônne)_Ville_de_Kandi,_République_du_Bénin

 

Présentation
Si Kandi noffre pas d’attraits touristiques particuliers, la ville est un point central pour découvrir le Nord du pays et accéder au parc national du W.
Avec plus de 10 000 km² de savane partagés entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, le Parc W héberge quatre des « Big Five », dont l´éléphant, le lion, le léopard et le buffle.
Le Parc prend son nom des méandres du majestueux fleuve Niger qui le borde du côté Nigérien.

Caractéristiques
Limites géographiques :
Nord : Commune de malanville
Sud : Commune de Gogounou
Est : Commune de Ségbana
Ouest : Commune de Banikoara

Principales ethnies : Baatombu, Peuhls, Dendis, Mokollé, Yom, Lokpa, Otamari, Yoruba, ADJA ET Fon.
Religions : Musulmane (72, 5%). Catholicisme (12,2%) ? Traditionnelle (4,6%) ; Protestantisme (1,3%), Autres (9, 4%)
Relief : Plateaux de grès en majorité et parsemés de quelque collines granitiques et de quartzites
Hydrographie : Sota (250 km), Alibori (338 km)
Climat : Soudanien avec une saison sèche (novembre à avril) et une saison de pluie (mai à octobre)
Végétation : Savanes arborées ou arbustives, forêts galeries par endroit, forêts classées dont la forêt cynégétique de la Sota avec des espèces comme le Karité, le lingué, le néné, le baobab et le fromager.
Faune : Eléphants, céphalophes, buffles, petits gibiers, livres, perdrix, pintades, biches, petits rongeurs, cobes de Buffon, cobes de roseau, babouins, oiseaux (épervier, perdrix,…), etc.
Unités administratives : 10 arrondissements, 48 villages et quartiers de ville
Différents arrondissements : Kandi IKandi II, Kandi III, Angaradébou, Bensékou, Donwari, Sonsoro, Kassakou, Saah, Sam

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

Bénin Marina Hôtel

Bénin Marina Hôtel 

535653105

 

Bénin Marina Hôtel
Région : Littoral
Ville : Cotonou

Le BMH vous souhaite la bienvenue !
Nous sommes un complexe 4 étoiles qui compte 200 chambres, 7 salles de conférences et réunions, deux restaurants, trois bars, un espace de détente avec une piscine à deux bassins et plusieurs infrastructures sportives.

Implanté dans un cadre calme et privilégié en bordure de l’océan Atlantique, nous sommes à 5 mn de l’aéroport international Cardinal Bernardin GANTIN de Cotonou.

Icône de l’accueil et de l’hospitalité au Bénin, nous nous dévoilons dans un environnement idéal pour le tourisme d’affaires et de loisirs. Notre service est plus qu’à la hauteur et l’attention du personnel au détail du client, est exclusive et personnalisée.

BMH, nous sommes sans ambages votre adresse pour faire les choses en grand.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net


Le parc national de la Pendjari


Le parc national de la Pendjari

benin-park-conservation

 

Le parc national de la Pendjari est un vaste espace protégé au nord du Bénin. Il est situé dans le département de l’Atacora et s’étend sur les communes Tanguiéta, Matéri, et Kérou. Le parc national de la Pendjari a été créé en 1986 et englobe outre le parc, une vaste zone de chasse et une zone de tampon. Il est d’une superficie totale de 275,5 km², et couvre 270 000 hectares.

img_1379

 

Le parc national de la Pendjari regorge d’espèces animales et végétales exceptionnelles. Parmi tous, le guépard est l’emblème du parc. Cet animal prédateur est préservé au sein des forêts du parc. On le trouve dans les savanes herbeuses et surtout le long de la rivière Pendjari. Les lions quant à eux y sont en petit nombre (environ une cinquantaine) en raison de la forte concurrence qui existe entre les carnivores. Oui, on trouve aussi au parc Pendjari d’autres carnivores comme l’hyène, le chacal, le léopard, etc. Le parc renferme aussi d’herbivores au nombre desquels on peut citer l’hippopotame et l’éléphant d’Afrique.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

Le musée historique d’Abomey

Le musée historique d’Abomey

découvrir-le-bénin

Le musée historique d’Abomey est un ensemble de palais royaux. En effet, en trois siècles, 12 palais royaux ont vu le jour à Abomey. Ce prestigieux musée a été construit sous l’administration coloniale en 1944. Du tout premier Houégbadja au dernier Agoliagbo, dès que les rois devenaient fraîchement souverains, ils se sentaient dans l’obligation d’ériger leur propre palais près de celui de leur prédécesseur. En effet, le musée historique d’Abomey est abrité par le palais du roi Ghézo. Il s’étend sur plus de 40 hectares et détient un patrimoine constitué de plus de 1 400 objets historiques.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

Annuaire Maroc

La fête du vaudou, célébration nationale au Bénin !

La fête du vaudou, célébration nationale au Bénin !

 

Yanick Folly à la fête de Vodoun le 10 Janvier 2019 à Grand-popo au Bénin
Chaque 10 janvier mon pays le Bénin célèbre la fête du vodoun. Un évènement incontournable pour les visiteurs qui veulent vraiment s'impliquer et comprendre la culture Béninoise. On y rencontre toutes sortes de divinités, différents rites culturels et cultuels.. c’est magique !!! Régalez vous…. ----------------------------------------- Every January 10 my country Benin celebrates the festival of voodoo. A must event for visitors who really want to get involved and understand Beninese culture. We meet all kinds of deities, different cultural and religious rites ..

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

 

 

Le long de la route de Ouidah, de nombreux cultes et mouvements religieux. PIERRE LEPIDI


Le long de la route de Ouidah, de nombreux cultes et mouvements religieux. PIERRE LEPIDI

img6-3

img5-6

 

Plus loin, trois villageois nous interpellent : « Nous avons débroussaillé le chemin, mais les pluies ont inondé la zone marécageuse. Si vous continuez, vous allez patauger dans la boue jusqu’au nombril… Et il y a des serpents ! A Tchito, mieux vaut suivre la voie de chemin de fer jusqu’à Toffo. »

Nom tatoué sur l’avant-bras
La ligne Cotonou-Parakou (438 km) a été créée au début du XXe siècle, à l’époque coloniale. Depuis une dizaine d’années, elle ne transporte plus de voyageurs mais uniquement du fret (coton, minerais…). Avec une vingtaine de trains par mois, la ligne s’est trouvée au centre d’un long bras de fer juridique entre l’industriel français Vincent Bolloré et l’homme d’affaires béninois Samuel Dossou, PDG du groupe Pétrolin. Le contentieux, qui concerne le projet de boucle ferroviaire de l’Ouest africain entre la Cote d’Ivoire et le Bénin, en passant par le Niger et le Burkina Faso, a été réglé fin septembre 2017 par la Cour suprême du Bénin, qui a tranché en faveur de Pétrolin.

Lire aussi La justice béninoise déboute Bolloré et bloque son grand projet ferroviaire
Malgré les zemidjans, les motos-taxis, qui nous obligent à monter sur les rails pour les laisser passer, nous avançons d’un bon pas le long du ballast où aucun train ne circule. Un peu après le village de Kodji, nous croisons une femme et une adolescente qui portent des bassines d’eau sur la tête. Après quelques échanges, elles nous invitent chez elles. Nous traversons les rails, quelques champs de sorgho, et arrivons chez Brigitte Dossa et sa nièce Marthe, une cabane au toit de paille et aux planches ajourées. A l’intérieur, quelques vêtements, des sacs, une marmite et des fruits. « Reposez-vous, dit Brigitte Dossa en nous proposant des bananes. Il fait chaud aujourd’hui. »

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net

La porte de non-retour


La porte de non-retour

téléchargement

 

Le Bénin est réputé être le plus actif des points d’embarquements des esclaves durant la traite négrière. En effet, les esclaves avant d’être embarqués à bord des navires subissaient plusieurs protocoles et finissaient sur la plage Djègbadji. Cette plage était pour eux non seulement le lieu où ils passaient les derniers moments sur la terre de leurs aïeux, mais aussi la dernière vision qu’ils emportèrent avec eux. Ensuite, ils étaient embarqués pour des destinations lointaines. En 1992, la république du Bénin avec l’aide de l’UNESCO a érigé sur la plage de Ouidah un monument en souvenir de ces dizaines de millions d’âmes partis pour toujours. La porte de non-retour empêche l’amnésie historique de s’installer et reste le témoin vivant des bras valides noirs qui par leur sang et leur sueur demeurent les véritables victimes de la traite négrière.
Aujourd’hui, le monument de la porte de non-retour est un incontournable site touristique dans la ville de Ouidah. Il est conçu avec une architecture de haut niveau et donne l’impression d’être une véritable porte. Au sommet de l’arche, des esclaves enchaînés marchant vers la mer sont représentés dans un large bas-relief. Aux deux extrémités du monument, on peut déceler une caricature des navires et des chaînes avec lesquelles les esclaves étaient ligotés. La porte du non-retour est certes un beau monument, mais il reste un lieu plein d’émotion et le symbole d’un passé tumultueux.

Appel/WhatsApp : +229 90068661

Email : benintourisme3@gmail.com

site officiel : www.benintourism.net